"Nous
ressentons
qu'une véritable
amitié
s'est nouée
avec nos hôtes"

Jean Tinel
Claude Palazzo
Dijon
France
Depuis 1990
"HOFA est l'agence la plus etablie et sure..
pour trouver logement privé en Russie"
The Lonely Planet guide
Russie: chambres d'hôtes, appartements, visas par
Host Families Association (HOFA)
St.Pétersbourg, Russie
Chez hofa hôtes *
Map of Russia
HOFA villes
Pick up date
Calendrier
Visa, Privatzimmer, B&B Unterkuenfte und  Apartments in 60 Städten Russlands und CIS
Lettera di invito, soggiorno B&B in residenze  private, appartamenti in 60 citta della Russia & CIS
Visa invitation, homestays, apartements in  60 cities of Russia & CIS
Invitaciones de visado, alojamiento, apartamentos en 60 ciudades de Rusia y CEI


Selon les traces des héros de Dostoievski


("Le Crime et le Châtiment")

Cet itinéraire guidé vous plongera dans l’atmosphère de Saint-Pétersbourg de la deuxième moitié du 19e siècle et vous permettra de sentir l’âme de la ville des contrastes.

Nous commencerons par la place du Foin (Sennaya ploshad), lieu de plusieurs événements du roman de Dostoievski « le Crime et le Châtiment » dont le guide vous rappellera dans son récit. Il vous aidera également de reconstituer l’aspect de cette place qu’elle avait il y a un siècle et demi. A travers les siècles, la place du Foin a conservé son rôle commercial. Dans le bruit de la foule, vous découvrirez ce qui s’est resté de l’époque de grand penseur.

Ensuite vous vous promènerez le long du canal Griboedov – le canal Catherine au temps de Dostoievski. Selon la pensée de l’écrivain, les eaux du canal, construit de deux quais de maisons de rapport pour des pauvres de la ville, n’attiraient que des suicidés. C’est dans ce quartier que Dostoievski vivait après son retour du bagne en Sibérie. Vous verrez la maison de Dostoievski où il louait l’appartement durant la création du roman « Le Crime et le Châtiment ». Les destins tragiques des habitants de ce quartier avaient servi de prototypes des personnages de ces romans.

A la deuxième moitié du 20e siècle, les chercheurs, passionnés par l’oeuvre de Dostoevsky, ont étudié ce quartier pas à pas. Ils avaient établi des maisons où les personnages imaginés pouvaient demeurer.

Pendant le tour, nous verrons « la maison de Raskolnikov » où dans la petite pièce sombre sous le toit rappelant le coffre l’ex-étudiant concevait ses projets napoléoniens. On verra également les maisons probables de la fille des rues Sonia Marmeladova et de la vieille usurière, situées au quai du canal Griboedov.

On a vérifié : la distance entre « la maison de Raskolnikov » et « la maison de l’usurière » fait 730 pas exactement